LABEL CRITÈRES D’UNE BANQUE ÉTHIQUE
LABEL FINANCE ÉTHIQUE

CRITÈRES BANQUE ÉTHIQUE LABEL

CARACTÉRISTIQUES FINANCE ÉTHIQUE CRITÈRES BANQUE ÉTHIQUE LABEL FINANSOL ISR GREENFIN

Les critères d’une banque éthiques sont les conditions sous lesquelles ce type de banque va exercer ses activités financières et qui vont déterminer sa philosophie qui va lui octroyer le label d’organisme bancaire éthique.

Le label de la banque éthique permet de mettre en confiance les consommateurs et investisseurs pour contribuer au choix d’une banque grâce aux labels Finansol, ISR (Investissement Socialement Responsable) ou bien Greenfin.

Les caractéristiques d’une banque éthique sont explicites dans le sens où elle exclura certaines pratiques et en favorisera d’autres.

CRITÈRES POSITIFS D'UNE BANQUE ÉTHIQUE ?

Les critères positifs d'une banque éthique sont :

  • Une application d’une déontologie interne et externe cohérente en pratiquant ce qu'elle prêche.
  • Une responsabilité communautaire en s'intéressant à l’amélioration du bien-être de sa communauté ce qui peut inclure le financement de logement à prix avantageux ou le financement des études.
  • Le combat contre le blanchiment de l’argent avec un renforcement de la conformité Know en appliquant le « know your customer » (KYC), ou connaissance du client avec dépistage des clients qui ne maintiennent pas de pratiques éthiques.
  • Le financement durable en appliquant des pratiques respectueuses de l'environnement.
  • Le filtrage de l’origines des fonds récoltés ou traçabilité.
  • La transparence dans l'utilisation de l'argent placé en dépôt d'une banque éthique (l'insertion et le logement social, des microcrédits aux particuliers et auto-entrepreneurs, le financement de PME éthiques, l'environnement, le commerce équitable, et évidemment le développement durable).
  • Clients : la banque éthique doit offrir des services financiers adaptés à leurs vrais besoins avec des conseils indépendants, utilisant des moyens techniques qui favorisent la proximité, en traitant tous les clients de la même manière, quel que soit leur statut économique.
  • Salariés : la banque en tant qu’employeur éthique opte pour une rémunération équitable et transparente pour devenir un employeur attractif et responsabilisant, et qui valorise les compétences de ses employés.
  • Une profitabilité éthique, car au contraire des banques commerciales classiques qui ne voient comme objectif que le profit et le retour en bénéfices des capitaux, une banque éthique peut limiter la rémunération de son capital et de ses dirigeants et les dividendes sont réinvestis dans des projets sociaux.

CRITÈRES NÉGATIFS D'UNE BANQUE ÉTHIQUE ?

Une banque éthique pendant va exclure de nombreuses activités non-éthiques, c'est-à-dire provenant d'activités financières non conformes à la morale comme de l'argent provenant d'industries polluantes ou bien de services liés à la spéculation et aux jeux d’argent, mais aussi :

  • Un fonds de placement éthique peut rejeter des entreprises qui sont connues pour le travail des enfants ou bien pour des projets polluants.
  • Aucun financement pour le commerce des armes.
  • Exclusion des entreprises avec expérimentation animale (médecine et produit cosmétique), fourrure, tabac, pornographie, régimes oppressifs, destruction de l'environnement, énergie nucléaire et casinos.
  • Environnement : aucun investissement dans les combustibles fossiles, l'énergie au charbon, l'exploitation minière, le forage dans l'Arctique, les sables bitumineux ou la fracturation hydraulique.